navigation

« Messe de la Pentecôte » (1950), d’Olivier MESSIAEN, entre « Bible et Liturgie » 02 6 juin 2012

Posté par unpretre dans : Manifeste esthétique,Musique liturgique,Orgue seul,Réflexion sur la musique , ajouter un commentaire

Cette « Messe pour la Pentecôte » est la seule oeuvre d’Olivier MESSIAEN qui soit directement destinée à la liturgie eucharistique. Elle est une « mise par écrit » de sa pratique d’improvisateur au sein du service liturgique depuis plusieurs années.

Avant de l’entendre et de la commenter, on pourrait se demander ce qu’est au juste une « Messe pour orgue« ?

Ce que l’on appelle dans ce cas « Messe pour orgue » est une série de 05 pièces destinées à des moments précis où l’orgue joue SEUL. Pour l’époque de MESSIAEN, il s’agit d’une pièce pour l’ENTREE, pour l’OFFERTOIRE, pour l’ELEVATION, pour la COMMUNION, pour la SORTIE.

Cette « Messe pour orgue » ainsi constituée se calquait sur ce que l’on appelle la « Messe basse » c’est-à dire une messe où aucune pièce grégorienne du PROPRE n’était chanté. L’orgue alors remplaçait complètement le chant.

En 1950, cette forme de « messe pour orgue » est un héritage assez récent dans l’histoire de la musique.

lire la suite…

« LA NUIT PASCALE »… Une musique dont l’émotion nous conduit à une expérience de la Vérité… 03 25 mai 2012

Posté par unpretre dans : Ecrits personnels,Manifeste esthétique,Musique liturgique,Réflexion sur la musique , ajouter un commentaire

…Le POÊME de la VEILLEE PASCALE….

03ème partie

La Mère de toutes les veillées comme disait déjà saint Augustin…

… PROCESSION BAPTISMALE…

Cette pièce grégorienne, peut être chantée lorsque le prêtre, après avoir célébré les baptêmes, va asperger l’assemblée.

Cette même pièce se retrouvera durant tout le temps pascal lorsqu’il y aura, au début de la célébration, l’aspersion avec l’eau bénite lors de la Nuit de Pâques!

lire la suite…

« LA NUIT PASCALE »… Une musique dont l’émotion nous conduit à une expérience de la Vérité… 02

Posté par unpretre dans : Ecrits personnels,Manifeste esthétique,Musique liturgique,Réflexion sur la musique , ajouter un commentaire

 

…Le POÊME de la VEILLEE PASCALE….

02ème partie

 

La Mère de toutes les veillées comme disait déjà saint Augustin…

…L’ENTREE DE L’ALLELUIA PASCAL….

Voici une version chantée lors de la Veillé Pascale 2011 en la basilique saint Pierre, avec le pape Benoît XVI entonnant le triple alléluia pascal, puis les choeurs de la chapelle Sixtine, répondant en déployant les versets du psaume 117.

lire la suite…

« LA NUIT PASCALE »… Une musique dont l’émotion nous conduit à une expérience de la Vérité… 01 23 avril 2012

Posté par unpretre dans : Manifeste esthétique,Musique liturgique,Réflexion sur la musique , ajouter un commentaire

 

…Le POÊME de la VEILLEE PASCALE….

01ère partie

 

 

« La Mère de toutes les veillées » comme disait déjà saint Augustin…

 

 

 

Mais ce même saint Augustin connu une expérience spirituelle par le biais de la médiation musicale lors de son propre baptême par saint Ambroise à Milan… Même si Ambroise n’en semble pas l’auteur, il n’empêche qu’on lui a souvent attribuée l’une des plus belles proses liturgiques de l’euchologie chrétienne: l’Exultet ou « praeconium paschale ». Le texte a été fixé par Innocent III.

Dans ses Confessions, au livre IX, saint Augustin dit bien qu’il « pleure » de la beauté des chants de l’Eglise, et qu’au même moment « la Vérité se distile dans son coeur »… Peut-on exprimer autrement, et avec plus de force, la médiation de la parole mise en musique, dont la beauté des éléments sensibles nous conduisent à ce qui est au delà de tout… A la source de toute intelligence…

Dans son traité sur la musique, « De musica », au livre premier, saint Augustin développe cette même perspective: la musique, dans son expérience sensible, imprime dans le coeur de celui qui écoute, les « vestiges de la Vérité ». Cette dernière étant à retrouver ailleurs…

 

Alors laissons nous toucher par la beauté et la profondeur de l’expérience sensible que nous pouvons faire lors de la VEILLEE¨PASCALE, mère de toutes les célébrations, tant d’un point de vue littéraire que musical…

A travers l’EXULTET, l’ALLELUIA PASCAL précédant l’Evangile, la PROCESSION BAPTISMALE, l’ENVOI PASCAL.

lire la suite…

« Ophélie »… Ou « Les reflets dans l’eau »… En musique, en peinture, en poésie… 2 avril 2012

Posté par unpretre dans : Manifeste esthétique , ajouter un commentaire

Je me souviens de cette curieuse expérience….

 

Au musée du Louvres, perdu au milieu de toiles…

Je vagabondais… Perdu sans espoir….

De pouvoir fixer mon regard…

Sur une émotion… Une couleur… Une passion…

 

Et c’est là! A la sortie d’un couloir…

Que je t’ai trouvée, oh sublime beauté…

Dans un bleu sans espoir…

Si ce n’est tes reflets

Captivants et enivrants

D’une fascinante paix….

 

Je parle d’un tableau de DELAROCHE (1797-1856) : « La jeune Martyre » datant de 1855.

lire la suite…

Alexandre Pierre François BOËLY (1785-1858)… Ou l’ironie de l’Histoire ! 01 15 janvier 2012

Posté par unpretre dans : Manifeste esthétique,Non classé , ajouter un commentaire

Plan détaillé de la première conférence donnée dans le cadre pédagogique du Centre Diocésain de Formation des Organistes (CDFO) de Metz, le 17 décembre 2011 à Metz, et le 14 janvier 2012 à Sarrebourg.

Le cycle se compose de deux conférences. Il a deux finalités:

o    Faire découvrir et analyser du répertoire de la musique liturgique pour orgue.

o    Préparer la « master class » sur BOËLY avec Eric LEBRUN, à l’orgue DALSTEIN-HAERPFER de Niederviller, le samedi 14 avril 2012

1ère partie d’introduction : Commentaire visuel et auditif

lire la suite…

Cantilène grégorienne et poésie musicale… 15 décembre 2011

Posté par unpretre dans : Manifeste esthétique , ajouter un commentaire

Image de prévisualisation YouTube

 

Il est des rencontres heureuses dans l’histoire de la musique…

La redécouverte du chant grégorien sous l’impulsion du « travail de bénédictins » des moines de Solesmnes, et de leur célèbre atelier de paléographie, reconnu et envié dans le monde scientifique de la musicologie internationale…

lire la suite…

« A la louange de sa Gloire »…. Hymne 14 août 2008

Posté par unpretre dans : Manifeste esthétique,Musique liturgique,Poème: Orgue et voix,Sur sainte Elisabeth de la Trinité (1880-1906) , ajouter un commentaire

Lors de l’année 2006/2007, entre la fête de la Trinité de chacune de ces années, il y eut une « année du centenaire » dans le diocèse de Dijon.

Au cours de cette année, de nombreuses conférences étaient données au sein même du carmel de France, de même qu’un colloque. C’est aussi à cette période, que des textes ont été composés, pouvant servir lors de la liturgie. Le conseil de la liturgie du Carmel a demandé à compositeur d’établir la musique. Ainsi j’ai eu connaissance de plusieurs textes et j’ai participé à l’élaboration musicale de certains qui sont publiés par l’Abbaye de Tamié.

 

lire la suite…

La bienheureuse Elisabeth de la Trinité… Quelle rencontre!..

Posté par unpretre dans : Manifeste esthétique,Sur sainte Elisabeth de la Trinité (1880-1906) , 1 commentaire

La bienheureuse Elisabeth de la Trinité... Quelle rencontre!.. dans Manifeste esthétique elisabeth-de-la-trinite-professionIl est aussi des rencontres qui vous aident à grandir dans la vie spirituelle…

Pour mon cheminement personnel ce fût la Bienheureuse Elisabeth de la Trinité (1880/1906). Pourquoi? A la fois parce qu’elle est carmélite, mais aussi parce qu’elle est musicienne.

Il obtint sa médaille d’or au conservatoire de Dijon à 14 ans. En 1894, le conservatoire de Dijon avait la notoriété d’être le premier conservatoire de la province après celui de Paris. Et selon les traces écrites, à cet âge, elle savait exécuter le répertoire le plus virtuose de son temps, en particulier Liszt et Chopin. En sommes, elle est bien de son époque et en parfaite symbiose avec les courants musicaux et littéraires de son temps.

On peut se demander ce qui a bien pu pousser cette jeune fille que l’on voyait volontiers devenir une artiste et une concertiste assurée, à rentrer au Carmel et à choisir la voie du Rien…Mourir totalement à soi afin de vivre en Dieu… Alors qu’elle connaissait la gloire, le succès et était promue à une brillante carrière, voilà qu’elle entre en 1901 dans cette voie kénotique, là conduisant à la « mort » d’elle même pour n’être « vivante » qu’en Dieu seul.

lire la suite…

L’improvisation…Ou entendre l’inaudible… 8 août 2008

Posté par unpretre dans : Manifeste esthétique , 2 commentaires

L'improvisation...Ou entendre l'inaudible... dans Manifeste esthétique improvisation-217x300L’art de l’organiste, en plus de savoir interpréter, et aussi de savoir improviser.

Pour ma part, j’ai toujours considéré cette discipline avec beaucoup d’attention. Hélas, elle est trop souvent considérée comme le « délire propre » au musicien qui l’exécute. Le musicien ferait ce que bon lui semble dans un total relâchement… Serait-ce alors une oeuvre purement narcissique, incompréhensible pour celui qui l’écoute… En bref, le musicien fait son « schow » et voilà tout.

Pardonnez cette sentence venant d’un ecclésiastique, mais pour moi, cette vision de l’improvisation est trop caricaturale pour qu’on lui donne du crédit, enfermant le pauvre musicien au rang des délurés et des jongleurs de fête foraine.

 

L’improvisation, tout comme l’art, a elle aussi ses « lettres de noblesses ». Tout comme la vision Hegelienne, l’improvisation peut se comprendre à travers les trois catégories de la perception artistique. L’improvisation possède, elle aussi, un pôle objectif, subjectif et transcendant. Voyons tout simplement chacun de ces 3 points….

lire la suite…

123

@Jeong-min.com |
aidez nous à sensibiliser |
FLORA MERLEAU - GALERIE LES... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dep: dessins et caricatures
| ma passion le crochet
| Doljansky Evelyne