navigation

Commentaire du répons « SUBVENITE », ou le chant de l’espérance chrétienne de la Résurrection 11 novembre 2013

Posté par unpretre dans : Commentaires musicaux,Ecrits personnels,Musique liturgique , ajouter un commentaire

« En marchant vers… »

 

Tel pourrait être le résumé de la liturgie des défunts !

Cette étude va vous permettre de découvrir la « liturgie stationnale » pour les défunts, selon le rite catholique. De découvrir la composition musicale du refrain et ses conséquences. De découvrir l’analyse littéraire du répons, dans l’environnement du geste liturgique qu’il accompagne: la procession d’entrée de la dépouille du défunt. De découvrir la richesse littéraire du répons en lien avec les prières d’offertoire. De découvrir la richesse littéraire du répons en lien avec des extraits du « canon romain ».

Une synthèse générale vous permettra de saisir l’ensemble de la progression de l’analyse, en essayant de répondre à cette thèse: le répons du SUBVENITE attestant la foi chrétienne concernant le « Jugement Particulier » dans l’attente du « Jugement Dernier« , s’enracine dans la foi au Sacrifice Eucharistique de Jésus-Christ et l’interprétation sacerdotale de son l’Ascension, pour mettre sur les lèvres des croyants, l’espérance chrétienne de la Résurrection d’entre les morts.

Une étude plus approfondie sur le répons SUBVENITE en lui-même, a été publié en juillet 2014 pour la revue de théologie internationale COMMUNIO.

Commentaire du répons

lire la suite…

« Maria, Mater Gratiae », Gabriel FAURE (1845-1924) 15 octobre 2013

Posté par unpretre dans : Commentaires musicaux,Ecrits personnels,Poème: Orgue et voix , ajouter un commentaire

Cette prière de Gabriel FAURE  fût chantée par la Maîtrise de la Cathédrale de Metz, le 05 octobre 2013, lors du premier concert d’inauguration de l’orgue Aubertin de la chapelle saint Charles BORROME du Grand Séminaire de Lorraine.

lire la suite…

« Ave verum », Gabriel FAURE (1845-1924)

Posté par unpretre dans : Commentaires musicaux,Ecrits personnels,Poème: Orgue et voix , ajouter un commentaire

« Ave Verum » est une page de Gabriel FAURE, illustrant son idéal du traitement de la voix, dont les couleurs sont déjà celles de son « Requiem » en particulier le final « In paradisum« . Elle fût chantée par la Maîtrise de la Cathédrale de Metz, le 05 octobre 2013, lors du premier concert d’inauguration de l’orgue Aubertin de la chapelle saint Charles BORROME du Grand Séminaire de Lorraine.

lire la suite…

« Salve Regina », Francis POULENC (1899-1963) 9 octobre 2013

Posté par unpretre dans : Commentaires musicaux,Ecrits personnels,Poème: Orgue et voix , ajouter un commentaire

« Salve Regina » est une magnifique page de Francis POULENC, illustrant à souhait le « Néo-Classicisme musical« . Elle fût chantée par la Maîtrise de la Cathédrale de Metz, le 05 octobre 2013, lors du premier concert d’inauguration de l’orgue Aubertin de la chapelle saint Charles BORROME du Grand Séminaire de Lorraine.

 

Voici le commentaire qui a ouvert à l’audition de cette page si saisissante!

lire la suite…

« Litanie de la Vierge Noire », Francis POULENC (1899-1963) 8 octobre 2013

Posté par unpretre dans : Commentaires musicaux,Ecrits personnels,Poème: Orgue et voix , ajouter un commentaire

Lorsque le 05 octobre 2013, le premier concert d’inauguration de l’orgue Aubertin de la chapelle saint Charles BORROME du Grand Séminaire de Lorraine eu lieu, la Maîtrise de la Cathédrale de Metz, interpréta quelques œuvres pour mettre en valeur la généreuse acoustique de l’édifice, dont « Les litanies de la Vierge Noire » de Francis POULENC.

Voici le commentaire qui a ouvert à l’audition de cette page sublime du « Néo-Classicisme musical« .

lire la suite…

« Prière pour paix », Francis POULENC (1899-1963)

Posté par unpretre dans : Commentaires musicaux,Ecrits personnels,Orgue seul , 1 commentaire

Le 05 octobre 2013, dans le cadre du concert d’inauguration de l’orgue Aubertin de la chapelle saint Charles BORROME du Grand Séminaire de Lorraine , la Maîtrise de la Cathédrale de Metz, interpréta quelques œuvres pour mettre en valeur la généreuse acoustique de l’édifice.

Voici un commentaire de cette pièce vocale peu connue de Francis POULENC, qui était prononcé avant l’exécution du morceau.

lire la suite…

« O mensch, bewein dein sünde gross », Jean-Sébastien BACH (1685-1750)

Posté par unpretre dans : Commentaires musicaux,Ecrits personnels,Orgue seul , ajouter un commentaire

Dans le cadre du concert d’inauguration de l’orgue Aubertin de la chapelle saint Charles BORROME du Grand Séminaire de Lorraine l’organiste Olivier SCHMITT, directeur adjoint et professeur au Centre Diocésain de Formation des Organistes (C.D.F.O.) joua cette œuvre si singulière de Jean-Sébastien BACH. Voici un commentaire d’une œuvre qui étaient prononcés avant l’exécution du morceau. Elles avaient but d’essayer d’entrer dans l’intelligence de l’œuvre pour en savourer la beauté de l’écriture organistique.

 

 

L’orguelbüchelein est un recueil de 46 préludes de chorals écrits entre 1708 et 1717.

O Mensch, bewein dein Sünde groß BWV 622 (O Homme, pleure ton grand péché) : La mélodie de Matthias Greitter (ancien moine, choriste de l’église saint Etienne de Strasbourg et converti au protestantisme) publié en 1525. Ce n’est seulement en 1584 qu’on lui adjoint le texte de Sebald Heyden, en particulier la 1ère strophe d’un cantique.

lire la suite…

« Prélude, fugue et chaconne en do majeur », Dietrich BUXTEHUDE (1637-1707)

Posté par unpretre dans : Commentaires musicaux,Ecrits personnels,Orgue seul , ajouter un commentaire

Dans le cadre du concert d’inauguration de l’orgue Aubertin de la chapelle saint Charles BORROME du Grand Séminaire de Lorraine le 05 octobre 2013, voici un commentaire d’une œuvre de Dietrich BUXTEHUDE qui a été jouée par l’organiste Sylvain PIERSON, professeur au Centre Diocésain de Formation des Organistes (C.D.F.O.).

 

Les commentaires des pièces avaient pour but de préparer l’audition par la compréhension de la forme et de l’organisation de la pièce, afin de mieux savourer la beauté de l’écriture organistique. Une version sonore vous sera proposée après le commentaire (mais n’est pas celle du concert).

Comme toutes les compositions de ce genre, Dietrich BUXTEHUDE fait fonctionner un schéma assez singulier, selon l’influence du « STYLUS PHANTASTICUS » très apprécié dans le nord de l’Europe (Allemagne et Danemark), c’est-à-dire une succession de passages de virtuosités et de passages contrapuntiques strictes.

lire la suite…

« Grosse Praeludium » en mi mineur, Nicolaus BRUHNS (1665-1697)

Posté par unpretre dans : Commentaires musicaux,Ecrits personnels,Orgue seul , ajouter un commentaire

A l’occasion du concert de l’inauguration de l’orgue Aubertin de la chapelle saint Charles BORROME du grand séminaire de Lorraine, le 5 octobre 2013, une série de commentaires avait été proposée avant chaque pièce. Cette œuvre majeure de Nicolaus BRUHNS fut jouée par Frédéric MAYEUR, directeur du Centre Diocésain de Formation des Organistes (C.D.F.O.)

Ce commentaire est là pour préparer à l’audition, afin d’en percevoir l’organisation et ainsi mieux savourer la beauté de l’écriture organistique. A la fin du commentaire, vous pourrez entendre une version auditive de la pièce (qui malheureusement n’est pas celle du concert).

Dans l’héritage de Dietrich BUXTEHUDE, ce prélude fonctionne dans ce contraste entre des éléments de virtuosité, de surprises, et des périodes contrapuntiques strictes. Le baroque allemand, dans toute sa puissance : le « STYLUS PHANTASTICUS », si prisée en Allemagne du nord! BRUHNS est un compositeur de Duché de Schleswig/Danemark. Vu sa mort précoce, il laisse peu d’œuvre, mais d’une qualité et d’une maturité exceptionnelle !

  lire la suite…

La musique pour rechercher Dieu… 6 juin 2013

Posté par unpretre dans : Ecrits personnels,Manifeste esthétique,Musique liturgique,Non classé,Orgue seul,Réflexion sur la musique , ajouter un commentaire

Voici une interview qui a été faite pour la revue officielle du diocèse de Metz: « Eglise de Metz », pour son édition du mois de mai 2013.

Cette édition avait consacré tout un dossier sur le rapport entre l’art et la foi.

La musique pour rechercher Dieu... dans Ecrits personnels orgue-300x224

A quel âge êtes-vous devenu organiste ? Comment êtes-vous monté en tribune la première fois ?

Si je relie à la lumière de l’Ecriture mon parcours musical personnel, je trouve qu’il ressemble à celui de Zacharie dans l’Evangile selon saint Luc : Zacharie, prêtre du Temple, demande instamment à Dieu d’avoir un enfant ; lorsque sa prière est sur le point d’être exaucée par l’annonce angélique, il n’y croit plus du tout. Ce manque de foi entraine la perte de sa parole. A mon niveau, très tôt, j’avais le désir de l’orgue mais dans un cadre liturgique. Vers 5 ou 6 ans, lors d’une fête patronale de mon village, je suis monté pour la première fois à la tribune. Le mixage “son et vision” de l’instrument fut pour moi comme une sorte de révélation. Cependant, malgré ma ténacité à manifester de l’intérêt pour l’instrument, l’organiste n’a pas jugé utile de prendre mon attitude au sérieux. Peut-être étais-je trop jeune… Alors j’ai commencé l’apprentissage de l’orgue par la “vue” de l’organiste, et par “l’ouïe” de la musique. J’avais les yeux et les oreilles mais, comme Zacharie qui n’avait ni la bouche ni la langue déliées, je n’avais pas encore de “mains”! J’étais comme un “musicien muet”.

lire la suite…

123456...10

@Jeong-min.com |
aidez nous à sensibiliser |
FLORA MERLEAU |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dep: dessins et caricatures
| ma passion le crochet
| Doljansky Evelyne