navigation

Merci Marie-Claire ALAIN! 28 février 2013

Posté par unpretre dans : Commentaires musicaux,Orgue seul,Réflexion sur la musique , 1 commentaire

Merci Marie-Claire ALAIN! dans Commentaires musicaux marie-claire-alain-267x300C’est à titre posthume que je dédie cet article à la « dame de l’orgue » disparue le 26 février 2013 à l’âge vénérable de 86 ans.

J’ai pu avoir de le désir de la musique et l’amour de l’orgue, ainsi que de sa science musicale grâce à cette émission diffusée à l’époque sur ARTE, au début des années 1990.

Je laisse l’intégralité de cette émission « Orgues, toccatas et fantaisies » pour que ce qui veulent découvrir la beauté, l’humilité, l’élégance de la musique d’orgue puisse le faire grâce à la pédagogie de cette « Dame de l’orgue« .

lire la suite…

Souvenirs musicaux pour le 2 février…. 5 février 2013

Posté par unpretre dans : Commentaires musicaux,Ecrits personnels,Musique liturgique,Orgue seul,Poème: Orgue et voix , ajouter un commentaire

Souvenirs musicaux pour le 2 février.... dans Commentaires musicaux cantique-de-symeon-aert-de-gelder-1645-1727-300x240Voici le souvenir d’un commentaire musical réalisé le 2 février 2009, sur une pièce d’orgue issue du répertoire de la fête de « la Présentation de Jésus au Temple« , anciennement appelée « Purification de la Vierge Marie« .

Pour l’occasion un modeste enregistrement fait en l’église de Boulay-Moselle, a été réalisé pour découvrir une pièce d’orgue du bénédictin Dom Paul BENOIT.  Le thème grégorien du « Lumen ad revelationem gentium » a été enregistré en l’abbatiale saint Laurent (1049) de HESSE (57). Il s’agissait

« DIFFUSA EST »


Pièce d’orgue pour la fête de la Purification de la Vierge Marie et de la Présentation du Seigneur au Temple

Composée par: Dom Paul Benoît (1893/1979)

 

 

Cette fête liturgique est une synthèse de 02 évènements qui touchent 02 personnes bien distincts:

lire la suite…

Qui est Jésus? L’antienne de « l’Emmanuel » pour le 23 décembre 6 janvier 2013

Posté par unpretre dans : Commentaires musicaux,Musique liturgique , 2 commentaires

Qui est Jésus? L'antienne de Voici la dernière antienne qui met en lumière le deuxième mot de notre « acrostiche en miroir » à savoir « ERO » qui se traduit par « Je serai (là) ».

Comme dans un « miroir » qui rend visible ce que nous yeux ne peuvent voir d’eux-mêmes, cette antienne reflète ce qu’elle ne fait pas entendre… Curieux paradoxe! A vous de juger! Mais en plus, elle suggère une marche, concrète et  intérieure, alors que nous sommes immobiles!

Il est vrai que pour entrer dans le mystère de la NATIVITE, la Semaine préparatoire est construite comme un « miroir ». Il s’agit du « miroir d’ERO CRAS ».

Bien sûr « ERO CRAS«  n’est pas une personne, mais tout simplement l’acrostiche que forment les 7 premières lettres des 7 titres qualifiants Celui qui va venir. Mais il s’agit d’un acrostiche construit en « miroir » car le sens des lettres est inversé.

Pour avancer vers la NATIVITE, curieusement nous MARCHONS à RECULONS!

Ces adjectifs permettent de « refléter » le mystère qui va être célébré, car comme le dit la 2ème préface du temps de l’Avent, 7 jours avant nous sommes déjà introduit dans le mystère de Noël!

Venez entendre l’antienne présentant le septième titre de Celui qui pour nous est né: Emmanuel, lettre « E » de la phrase « Ero cras »…

  lire la suite…

Qui est Jésus? L’antienne du « Roi » pour le 22 décembre 2 janvier 2013

Posté par unpretre dans : Commentaires musicaux,Musique liturgique,Non classé , 1 commentaire

Qui est Jésus? L'antienne du Voici une antienne qui met en lumière le deuxième mot de notre « acrostiche en miroir » à savoir « ERO » qui se traduit par « Je serai (là) ». Elle nous introduit dans la compréhension plurielle de la Royauté.

Comme dans un « miroir » qui rend visible ce que nous yeux ne peuvent voir d’eux-mêmes, cette antienne reflète ce qu’elle ne fait pas entendre… Curieux paradoxe! A vous de juger! Mais en plus, elle suggère une marche, concrète et  intérieure, alors que nous sommes immobiles!

Il est vrai que pour entrer dans le mystère de la NATIVITE, la Semaine préparatoire est construite comme un « miroir ». Il s’agit du « miroir d’ERO CRAS ».

Bien sûr « ERO CRAS«  n’est pas une personne, mais tout simplement l’acrostiche que forment les 7 premières lettres des 7 titres qualifiants Celui qui va venir. Mais il s’agit d’un acrostiche construit en « miroir » car le sens des lettres est inversé.

Pour avancer vers la NATIVITE, curieusement nous MARCHONS à RECULONS!

Ces adjectifs permettent de « refléter » le mystère qui va être célébré, car comme le dit la 2ème préface du temps de l’Avent, 7 jours avant nous sommes déjà introduit dans le mystère de Noël!

Venez entendre l’antienne présentant le sixième titre de Celui qui pour nous est né: Rex (Roi), lettre « R » de la phrase « eRo cras »…

lire la suite…

Qui est Jésus? L’antienne de « l’Orient » pour le 21 décembre 22 décembre 2012

Posté par unpretre dans : Commentaires musicaux,Manifeste esthétique,Musique liturgique,Non classé , ajouter un commentaire

Qui est Jésus? L'antienne de Voici une antienne qui vient ouvrir par la fin, le deuxième mot de notre « acrostiche en miroir » à savoir « ERO«  qui se traduit par « Je serai (là) ». Elle nous introduit dans la compréhension plurielle de « l’Illumination« .

Comme dans un « miroir » qui rend visible ce que nous yeux ne peuvent voir d’eux-mêmes, cette antienne reflète ce qu’elle ne fait pas entendre… Curieux paradoxe! A vous de juger! Mais en plus, elle suggère une marche, concrète et  intérieure, alors que nous sommes immobiles!

Il est vrai que pour entrer dans le mystère de la NATIVITE, la Semaine préparatoire est construite comme un « miroir ». Il s’agit du « miroir d’ERO CRAS ».

Bien sûr « ERO CRAS«  n’est pas une personne, mais tout simplement l’acrostiche que forment les 7 premières lettres des 7 titres qualifiants Celui qui va venir. Mais il s’agit d’un acrostiche construit en « miroir » car le sens des lettres est inversé.

Pour avancer vers la NATIVITE, curieusement nous MARCHONS à RECULONS!

Ces titres permettent de « refléter » le mystère qui va être célébré, car comme le dit la 2ème préface du temps de l’Avent, 7 jours avant nous sommes déjà introduit dans le mystère de Noël!

Venez entendre l’antienne présentant le cinquième titre de Celui qui pour nous est né: Oriens (Orient), lettre « O » de la phrase « erO cras »…

  lire la suite…

Qui est Jésus? L’antienne de la « Clef de David » pour le 20 décembre 20 décembre 2012

Posté par unpretre dans : Commentaires musicaux,Manifeste esthétique,Musique liturgique,Non classé , 4 commentaires

Qui est Jésus? L'antienne de la Voici une antienne qui vient clore le premier mot de notre « acrostiche en miroir« , à savoir « CRAS » qui se traduit par « demain ». Elle nous introduit dans le pardon divin, et dans le mystère de la rémission des péchés.

Comme dans un « miroir » qui rend visible ce que nous yeux ne peuvent voir d’eux-mêmes, cette antienne reflète ce qu’elle ne fait pas entendre… Curieux paradoxe! A vous de juger!

Il est vrai que pour entrer dans le mystère de la NATIVITE, la Semaine préparatoire est construite comme un « miroir ». Il s’agit du « miroir d’ERO CRAS ».

Bien sûr « ERO CRAS«  n’est pas une personne, mais tout simplement l’acrostiche que forment les 7 premières lettres des 7 titres qualifiants Celui qui va venir. Mais il s’agit d’un acrostiche construit en « miroir » car le sens des lettres est inversé.

Pour avancer vers la NATIVITE, curieusement nous MARCHONS à RECULONS!

Ces titres permettent de « refléter » le mystère qui va être célébré, car comme le dit la 2ème préface du temps de l’Avent, 7 jours avant nous sommes déjà introduit dans le mystère de Noël!

Venez entendre l’antienne présentant le quatrième titre de Celui qui pour nous est né: Clavis (clef), lettre « C » de la phrase « ero Cras »…

lire la suite…

Qui est Jésus? Antienne de la « Racine de Jessé » pour le 19 décembre

Posté par unpretre dans : Commentaires musicaux,Manifeste esthétique,Musique liturgique , 3 commentaires

Qui est Jésus? Antienne de la Voici une antienne, dont la musique met en relief certains mots, qui eux-mêmes mettent en lumière, ce que ni le texte, ni la musique ne disent… Autrement dit, comment rendre audible les « non-dits« !

Comme dans un « miroir » qui rend visible ce que nous yeux ne peuvent voir d’eux-mêmes, cette antienne reflète ce qu’elle ne fait pas entendre… Curieux paradoxe! A vous de juger!

Il est vrai que pour entrer dans le mystère de la NATIVITE, la Semaine préparatoire est construite comme un « miroir ». Il s’agit du « miroir d’ERO CRAS ».

Bien sûr ERO CRAS n’est pas une personne, mais tout simplement l’acrostiche que forment les 7 premières lettres des 7 titres qualifiants Celui qui va venir. Mais il s’agit d’un acrostiche construit en « miroir » car le sens des lettres est inversé.

Pour avancer vers la NATIVITE, curieusement nous MARCHONS à RECULONS!

Ces titres permettent de « refléter » le mystère qui va être célébré, car comme le dit la 2ème préface du temps de l’Avent, 7 jours avant nous sommes déjà introduit dans le mystère de Noël!

Venez entendre l’antienne présentant le troisième titre de Celui qui pour nous est né: Radix (racine), lettre « R » de la phrase « ero cRas »…

lire la suite…

Qui est Jésus? Antienne du « Buisson Ardent » pour le 18 décembre 18 décembre 2012

Posté par unpretre dans : Commentaires musicaux,Musique liturgique,Non classé , 3 commentaires

Qui est Jésus? Antienne du Pour déjà entrer dans le mystère de la NATIVITE, la Semaine préparatoire est construite comme un « miroir ».

Il s’agit du « miroir d’ERO CRAS ».

Bien sûr « ERO CRAS«  n’est pas une personne, mais tout simplement l’acrostiche que forment les 7 premières lettres des 7 titres qualifiants Celui qui va venir. Mais il s’agit d’un acrostiche construit en « miroir » car le sens des lettres est inversé.

Pour avancer vers la NATIVITE, curieusement nous MARCHONS à RECULONS!

Ces titres permettent de « refléter«  le mystère qui va être célébré, car comme le dit la 2ème préface du temps de l’Avent, 7 jours avant nous sommes déjà introduit dans le mystère de Noël!

Venez entendre l’antienne présentant le deuxième titre de Celui qui pour nous est né: Adonaï (Seigneur), lettre « A » de la phrase « ero crAs »…

lire la suite…

Qui est Jésus? Antienne de la « Sagesse » pour le 17 décembre

Posté par unpretre dans : Commentaires musicaux,Musique liturgique , 1 commentaire

Qui est Jésus? Antienne de la La Semaine préparatoire à la fête de la NATIVITE est construire comme un « miroir ».

Il s’agit du « miroir d’ERO CRAS ».

Bien sûr « ERO CRAS » n’est pas une personne, mais tout simplement l’acrostiche que forment les 7 premières lettres des 7 « titres » qualifiants Celui qui va venir. Mais il s’agit d’un acrostiche construit en « miroir » car le sens des lettres est inversé.

Les lettres nous conduisent à la NATIVITE, mais pour comprendre le sens de la phrase, il faut la regarder comme dans un miroir.

Ces titres permettent de « refléter«  le mystère qui va être célébré, car comme le dit la 2ème préface du temps de l’Avent, 7 jours avant nous sommes déjà introduit dans le mystère de Noël!

Venez entendre l’antienne présentant le premier titre de Celui qui pour nous est né: la SAGESSE (lettre « S » terminant la phrase « ero craS »)…

lire la suite…

« AVE MARIA » de Mendelssohn… Où la pureté vocale au service d’une théologie mariale? 10 décembre 2012

Posté par unpretre dans : Commentaires musicaux , 3 commentaires

Venez découvrir cette sublime pièce de Félix MENDELSSOHN (1809-1847).

Poème musical d’une extraordinaire pureté et d’une justesse théologique, montrant au delà des caricatures, la place d’honneur qu’occupe dans la pensée de LUTHER, la Vierge Marie!

MENDELSSOHN avait à peine 21 ans, lorsqu’il composa cette pièce en 1830. Il s’agit de l’Opus 23, 2ème pièce d’une série de 3, dont l’édition porte le titre de « kirchenmusik« . On peut alors comprendre pourquoi son ami compositeur Robert SCHUMANN l’avait surnommé le « Mozart du XIXème siècle« , car cette oeuvre témoigne d’une maturité d’écriture assez profonde et peu commune pour quelqu’un de son âge.

Surtout sa maitrise parfaite du traitement des voix, car il s’agit d’une oeuvre à 8 voix où les pupitres de soprano, alto, ténor et basse sont tous divisés en deux. Ainsi qu’une maitrise parfaite des styles d’écriture avec celui emprunté des polyphonies de la fin de la Renaissance entre modalité et tonalité; mais aussi celui de l’écriture savante mêlant des passages de remarquables contrepoints (imitations, fugue) et des moments d’euphonie.

Voici une libre interprétation de cette pièce…

lire la suite…

1...34567...10

@Jeong-min.com |
aidez nous à sensibiliser |
FLORA MERLEAU |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dep: dessins et caricatures
| ma passion le crochet
| Doljansky Evelyne